Mode éthique

DÉSENCOMBRER SA GARDE-ROBE : 5 FAÇONS DE GAGNER DE L’ARGENT

25 mars 2019
échelle bambou vêtement chapeau pantalon sac à franges

L’hiver, cette période où on aime le confort de notre intérieur, où chaque source de chaleur est un endroit idéal pour se blottir et se prélasser. Ces moments passés sous un plaid à regarder une série captivante, ou bien ceux accompagnés d’une bonne tasse de chocolat chaud. On se cloisonne un peu plus au départ pour presque hiberner au final.

Mais STOP !

La belle saison des fleurs est arrivée ! Nous allons pouvoir sortir, respirer, s’aérer et faire du vide. En effet, on a entassé un peu trop de choses ces derniers temps. De plus, il ne fait plus si froid. On va pouvoir descendre à la cave les gros pulls qui nous ont si bien protégés cet hiver. Et si pendant notre tri, on en profitait pour vendre quelques vêtements ? Finalement, ce manteau on ne l’a même pas porté… « Mais attend j’avais ça moi ? » Il faut croire…

Allez hop, c’est parti ! 

Dans cet article je vous livre ma méthode imparable pour vendre mes habits efficacement. Si j’entends encore que tu as jeté des affaires, je ne comprends plus. Bon… je ne voudrais pas te faire culpabiliser non plus. Je ne suis pas toute blanche dans l’histoire. Seulement, ce Printemps, c’est le moment de se racheter, d’arborer positivement cette nouvelle ère. Laissons place au :

« GRAND MÉNAGE DE PRINTEMPS » !

5 manières efficaces de vendre ses vêtements

Depuis quelques années, je profite de chaque début de saison pour faire le tri de mon dressing. Chacune de mes affaires est passée au crible. L’occasion pour moi de désencombrer mon armoire d’articles que je ne mets plus. Mais aussi la possibilité de gagner quelques sous. (Je sens que ça commence à t’intéresser ahah…)
Ci-dessous, je vous explique la démarche que je suis pour vendre mes habits.

Les dépôts-ventes

chaise scandinave minimaliste pile de vêtements



Dans un premier temps, je mets de côté tous vêtements de marques et/ou de qualité que je ne veux plus. Je vérifie minutieusement le fait qu’ils soient en très bon état. Ma sélection faite, j’appelle mon dépôt vente préféré (je vous en parle juste ici) pour convenir d’un rendez-vous. Au moment du dépôt, la gérante choisit ce qu’elle veut mettre en magasin. C’est toutes deux que nous décidons des prix. Deux mois plus tard, je peux récupérer la somme générée de mes ventes (et mes invendus).
Ici, je prends soin de privilégier mes « meilleures » pièces pour assurer une bonne revente.

Bilan des ventes : chaque dépôt m’assure un gain qui varie entre 100 et 150 euros. J’écoule une dizaine de vêtements.

Les adresses des dépôts-ventes clermontois c’est juste ici.




Les plateformes de vente en ligne 

Bottes beiges vinted

C’est une expérience à laquelle je m’adonne depuis peu. Effectivement, cela fait seulement deux semaines que j’utilise la plate-forme « Vinted ».
Au départ, j’étais assez réticente quant au temps que demande l’application pour vendre. Entre faire des photos, répondre aux potentiels acheteurs, préparer les colis et les envoyer… J’avais bien peur de ne pas pouvoir tout gérer. Finalement, ma première vente effectuée, je me suis laissé prendre au jeu et j’ai adoré.
Ici, je sélectionne des articles colorés, orignaux, un peu tape-à-l’oeil. « Pourquoi ? » Car les habits ressortent beaucoup mieux en photo. Eh oui ! Le but est de vous démarquer. Ne pas lésiner sur les moyens. C’est le moment de jouer de votre créativité.

On entend beaucoup parler de Vinted, mais sachez qu’il existe d’autres plateformes :

  • Vide dressing
  • Shpock
  • Letgo
  • Depop
  • Vestiaire collective

Bilan des ventes : ma première expérimentation m’a permis de récolter la coquette somme de 100 euros. J’ai vendu 15 vêtements.

Les bourses aux vêtements

Miroir noir beige plante bottines

Mon stock déjà bien écoulé, je commence à y voir un peu plus clair. Me restent alors des vêtements plus basiques et sobres. Pour la plupart, ce sont des habits portés régulièrement, peu abimés pour leur usage. Dans ce cas, je favorise les bourses aux vêtements de ma région. Grâce à elles je peux écouler une quantité non négligeable d’affaires, même si les prix restent relativement bas.

Communément, les bourses se déroulent sur trois jours. Un jour pour le dépôt, un deuxième pour la vente et un dernier pour la restitution des invendus. Elles sont encadrées par les associations des villes où elles ont lieu. Les bénévoles s’occupent alors de toute l’organisation de l’événement : la location de la salle, la mise en place des chaises et des tables ainsi que la vente des vêtements. Si cela vous intéresse, il vous suffit d’apporter vos articles et d’indiquer vos tarifs. Les organisateurs prendront soin de vérifier la propreté et la qualité de ce que vous amènerez. Le jour des ventes terminé, vous pouvez venir reprendre vos invendus et la somme de vos ventes. L’association peut être susceptible de prendre une commission de 10 à 20%.

Pour certaines bourses, c’est vous qui gérez vos ventes. Vous devenez vendeur d’un jour en tenant votre propre stand. Les emplacements coûtent entre 5 et 10 euros. Tables et chaises sont à disposition.
Petit conseil : l’activité est d’autant plus agréable si vous la partager avec un(e) ami(e).

Livre agenda des brocantes jaune

Bilan des ventes : j’ai réalisé ma dernière bourse en novembre 2018. J’ai écoulé une trentaine de vêtements pour 130 €. Petit coup de pouce bienvenu pour les achats de Noël !

Pour plus d’informations concernant les bourses aux vêtements du Puy-de-Dôme, cliquez ici.

Vous pouvez également vous procurer « L’agenda des Brocantes » vendu dans tous les bureaux de presse. À l’intérieur : vide-greniers, bourses, brocantes, salons de votre région.

Un vide-dressing à la maison

Certaines pièces semblent résister à toutes mes tentatives de vente. De ce fait, j’organise un vide dressing de chez moi où je vends tout à 1 euro. Pour ce faire, je libère une pièce de mon appartement que j’agence à l’image d’un magasin. Accessoires, vêtements, chaussures sont de la partie. J’informe mes proches et d’éventuels intéressés sur les réseaux sociaux. L’événement dure une bonne semaine, pour que tout le monde ait le temps de venir.
Généralement mes acheteuses repartent avec un gros sac pour seulement 10 euros. Tout le monde est content !

Bilan des ventes : j’arrive à vendre une cinquantaine de vêtements pour 50 euros.

Le rachat en ligne

Aujourd’hui, certaines friperies et vide-dressing en ligne proposent de vous racheter vos vêtements. En effet, il suffit de demander à recevoir une étiquette ou un sac prépayé afin d’envoyer vos articles gratuitement. La boutique en ligne s’engage à vous payer dès réception de votre colis. Chaque site a ses modalités, n’oubliez pas de les lire.
Je n’ai jamais essayé cette méthode. Aussi, pour ceux et celles qui l’auraient tentée, n’hésitez pas à me laisser quelques mots :).

Ci-dessous des sites qui pratiquent le rachat en ligne :

Que faire si je n’arrive pas à vendre mes vêtements ? 

Les dons aux associations

Même après tout ça, je n’arrive pas à tout vendre. Certes il me reste peu de choses, mais il m’en reste. Aussi, je mets un point d’honneur à ne rien jeter. Je donne tous les vêtements que je n’ai pas réussis à vendre à la borne relais la plus proche ou directement aux Emmaüs.

Pour connaître la borne relais la plus proche de chez vous : ici.

Upcycling

Visage headband upcycling selfie rouge


« Up..quoi ? » L’upcycling consiste à réutiliser des matériaux ou des produits initialement destinés à la poubelle. Le but est de leur donner une seconde vie en les réintroduisant dans la chaine de consommation. C’est faire du beau avec du vieux. Certains vêtements sont tellement usagés qu’ils ne peuvent être donnés. Les réutiliser est une meilleure alternative que de les jeter. Vous pouvez, par exemple, utiliser le tissu d’une vieille robe pour la création de plusieurs sacs à vrac. Ou bien comme moi, réaliser un head-band à l’aide d’un t-shirt défraichi.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. »

Antoine-Laurent De Lavoisier

Bilan final

Bien évidemment, toutes ces façons de vendre demandent du temps. Et je vous vois arriver : le temps c’est de l’argent ! Alors revenons en à nos comptes. Si je fais le bilan sur une saison entière, voilà ce que ça donnerait :

  • 1 dépôt = 100 € pour 10 vêtements vendus
  • Première expérience Vinted = 100 € pour 15 vêtements vendus
  • 1 bourse aux vêtements = 130 € pour 30 vêtements vendus
  • 1 vide-dressing maison = 50 € pour 50 vêtements vendus

Finalement, c’est 105 articles vendus pour 380 euros. Ces chiffres restent approximatifs. Je les ai souvent arrondis pour que ce soit plus clair pour vous. D’une garde-robe à une autre, nous sommes tous différents. Certains favorisent la qualité à la quantité et inversement. Aussi, vous obtiendrez sûrement des sommes différentes des miennes. Le but étant de vous montrer ce que l’on peut gagner en utilisant ces diverses méthodes. Et ce n’est pas dérisoire. En plus de gagner de l’argent vous désencombrez votre armoire et faites des heureux.

porte manteaux chemise kaki chapeau de paille sac à franges

Enfin, il n’est pas évident de réaliser toutes ces astuces à chaque saison. Je vous recommande de choisir une période où votre agenda vous le permet.

Il fut un temps où j’achetais des vêtements tous les jours. C’est dire le nombre d’affaires qu’il me reste. Aujourd’hui, c’est consciente des dangers environnementaux qu’engendre l’industrie du textile que je souhaite aboutir à un « dressing responsable ».

À vous, qui comme moi avez cumulé une quantité monstre de vêtements que vous ne mettez plus : rien n’est impossible ! Vendez vos vêtements ou donnez-les, mais surtout ne les jetez plus. Vous trouverez certainement votre façon de faire, celle qui vous convient.

Et vous que faites-vous des vêtements que vous ne portez plus ?

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Ryan Helse 25 mars 2019 at 8 h 20 min

    Hello 👋🏾,

    Super article ! J’ai appris énormément en le lisant. Comme l’agenda des brocantes . À chaque fois j’en cherche d’en ma région mais je suis parfois au courant un peu trop tard . Je vais aller en acheté dès aujourd’hui ahaha . Merci pour le tuyau.

    Je suis également en plein tri. Je le fais sur Vinted . J’adore cette application.
    Mais il est vrai qu’on arrive pas à tout y vendre et qu’il nous reste des affaires sur les bras. Malheureusement, pour le moment je n’ai pas encore le réflexe d’aller déposer mes affaires dans des associations. Je le ferai prochainement .

  • Reply Pep Souriez rose 25 mars 2019 at 8 h 48 min

    Coucou, cet article tombe très bien, je cherche à vendre en ce moment. Hier j’étais à une bourse pour vendre des vêtements de mes filles. Effectivement c’est une rentrée d’argent minime mais on sait que les bourses c’est de la braderie. Moi pour info, j’achète toujours des lots pour mes filles sur Ebay et je pense que je vais refaire certaines annonces.
    J’ai prévu d’organiser aussi un troc vêtements à domicile ce printemps (il y aura aussi des dons et/ou ventes minimes si je ne veux pas me retrouver avec le même nombre de vêtements qu’à l’origine :)).

  • Reply Ness 25 mars 2019 at 9 h 23 min

    Merci pour cet article, je n’avais pas du tout pensé aux bourses aux vêtements. Moi je ne vends que par Vinted, j’ai fais des vide dressing mais c’était vraiment fatiguant j’ai arrêté

  • Reply Belle Demain 25 mars 2019 at 17 h 50 min

    Hello Delphine!
    Merci beaucoup pour cet article 🙂 C’est vrai qu’on pense tout de suite à Vinted et on oublie plein d’autres alternatives!
    Belle journée

  • Reply Olivia Ladybird 25 mars 2019 at 18 h 45 min

    Merci pour ces astuces, je n’en connaissais pas la moitié et ça tombe bien car je dois me débarrasser de pas mal de fringues 🙂

  • Reply Sara 25 mars 2019 at 21 h 47 min

    Hello !

    Merci pour ton article, j’ai appris pas mal de nouvelles choses 🙂
    Pour mes habits non portés, je les mets de côté pour l’instant. Je songe à les donner car pas assez de temps pour les revendre.

    xx

  • Reply Clémentine 26 mars 2019 at 11 h 08 min

    Merci pour ce super article ! Je dois justement faire du tri dans mon dressing ! Je vais m’inspirer de tes bons plans ! 🙂

  • Leave a Reply