Instagram

À PROPOS

Contact

    Bien être Lifestyle

    LAGOM : 8 ASTUCES POUR TROUVER LE BONHEUR DANS LA SIMPLICITÉ

    14 mars 2019
    Livre Lagom bleu café fika mains

    Après des mois passés majoritairement derrière l’écran de mon ordinateur, j’avais envie de faire une pause. Tout allait bien, seulement je ressentais le besoin de « me mettre au vert », de me déconnecter. Pour être au calme et me reposer, c’est la Lozère que j’ai choisie. Quoi de mieux que la région la moins peuplée de France (rires).

    Mon départ programmé, mon sac de voyage préparé, je ne pouvais partir sans quelques livres…

    Déambulant dans la librairie du coin, ne sachant quoi prendre, mes yeux finirent par se poser sur un ouvrage au titre surprenant : « Lagom ». Ce mot m’était jusqu’alors inconnu. Je lis brièvement le résumé de ce bouquin. Celui-ci promettait de vivre mieux avec moins, de ralentir le rythme. Cette promesse arrivait à point nommé, moi, qui voulais lâcher prise. 

    Mes lectures en poche, je me sentais parée pour une virée de plusieurs jours. Les hauteurs de la belle ville de Mende m’offraient l’atmosphère paisible que je recherchais. Mes livres quant à eux m’apportaient une autre façon de voir mon style de vie, parfois épuisant. Bercée dans cette ambiance légère, c’est emplie d’énergie que je suis revenue. Naturellement j’ai eu l’idée de vous partager cette parenthèse de douceur au travers de mon initiation au Lagom.

    Aussi, dans cet article je vous propose de découvrir ce qu’est le « Lagom », soit l’art de la simplicité à la suédoise. De plus, je vous présente 8 astuces qui sauront alléger votre quotidien et vous donner un souffle d’air frais.

     Un peu de douceur dans ce monde de brut !

    Lagom ?

    Fleurs blanches mains


    Le mot « Lagom » n’a pas de traduction française. Il exprime quelque chose comme « ni trop ni pas assez, juste ce qu’il faut ». Les Suédois ont le « lagom » comme les Danois ont le « hygge ». Ce style de vie correspond à la tendance slowlife du moment. C’est une recherche de l’équilibre parfait pour être heureux durablement. Lagom c’est être satisfait de ce que l’on a et en être reconnaissant. Ce mode de vie invite à ralentir en douceur pour apprécier les moments simples. C’est vivre en pleine conscience, bien ancré dans le présent.

    Enfin, c’est une philosophie écologique et économique qui tend à redonner un sens à l’existence en se libérant d’une consommation agressive et d’une humanité grouillante. L’idée est de vivre au rythme des ressources de la planète et donc de minimiser son empreinte environnementale. Cette juste mesure adoptée à notre quotidien nous permettrait de trouver un bonheur constant dans la modération.



    Pour compléter ma définition, je vous apporte quelques exemples liés à la vie de tous les jours :

    • Manger un hamburger sans prendre les frites qui vont avec – c’est lagom
    • Préférer le vélo à la voiture pour une course de proximité – c’est lagom
    • Hésiter entre deux robes pour finalement n’en acheter qu’une – c’est lagom
    • S’accorder quelques plaisirs sucrés en évitant de finir le paquet – c’est lagom
    • Favoriser une activité de plein air plutôt qu’un après-midi devant la télé – c’est lagom
    • Porter un rouge à lèvres vif, mais alléger le reste de son maquillage – c’est lagom


    À présent, voici 8 pratiques Lagom à piquer aux Suédois pour vivre heureux en toute simplicité.

    Le cosy Friday

    Le cosy Friday est une façon de célébrer le début du week-end, entre proches. Chaque Vendredi soir, les Suédois se retrouvent pour passer du bon temps. C’est une soirée « cocooning » où on se détend de la semaine passée. On peut faire ce que l’on veut du moment que cela ne demande que peu d’effort. Il peut s’agir d’une soirée TV entre amis, accompagnée de tacos. Ou on peut aussi bien privilégier les jeux de société en famille, en savourant quelques chips. C’est vous qui choisissez du moment que cela vous fait du bien.

    Le pyttipanna

    C’est un plat national basé sur des reliefs de repas. Il est composé de pomme de terre, d’oignons et de viande. Il suffit de couper chaque aliment en dés et de faire sauter le tout. Le mets est accompagné d’un oeuf et/ou de betterave. Le pyttipanna est une manière économique d’accommoder les restes de votre frigo.

    La slow-fashion

    Mode éthique gilet vintage cintres roses livres


    Eh oui, à mon plus grand bonheur les Suédois chérissent la mode éthique. Ils glorifient le confort et la conscience verte, sans pour autant freiner leur liberté d’expression. La fonctionnalité et la durabilité font partie de leurs priorités quant à leur façon de s’habiller. Le vêtement est pensé selon le temps qu’il fait dehors, d’où le célèbre proverbe :

    « Il n’y a pas de mauvais temps, seulement de mauvais vêtements. »

    Leur garde-robe est composée généralement de basiques auxquelles ils associent des accessoires qui se détachent. Ici, c’est la qualité plutôt que la quantité. On saura mettre le prix en fonction. Le but est de se faciliter la vie et de se sentir bien. Chaque achat est pensé sur le long terme. De plus, les Suédois n’hésitent pas à se renseigner quant aux méthodes de production. Ils achètent d’occasion, recyclent leurs habits et font de nombreux dons. Ils ont tout bon !

    Un style minimaliste

    Les habitations suédoises sont parfaitement agencées et sont équipées de rangements pratiques. Les logements sont épurés. Chaque chose est à sa place et il n’y a pas d’objets inutiles. Pour la plupart, ce sont des maisons chaleureuses qui allient le style contemporain au vintage. On use du blanc pour donner de la clarté à l’habitat. Les Suédois aiment la sensation d’espace qu’offre leur foyer. Ils ne gardent que l’essentiel pour désencombrer dans le sens littéral du terme. 

    Les loppis

    Les loppis correspondent aux puces locales. Cette excursion est vue comme une activité récréative. C’est une virée entre amis, où on apprécie le fait de fouiller pour trouver un trésor bien mérité. L’expérience est d’autant plus savoureuse si vous vous y rendez en vélo pour profiter du grand air. Mais surtout si elle se finit par un fika (la pause-café). C’est une aventure à part entière où on combine amitié, nature, et café. Quoi de mieux pour un dimanche ensoleillé ?

    La respiration carrée

    Cette technique permet de réduire l’anxiété de manière naturelle. C’est une respiration en quatre temps.

    Asseyez-vous confortablement, et fermez les yeux.
    Inspirez et comptez jusqu’à 4. 
    Retenez votre souffle en comptant de nouveau jusqu’à 4. 
    Soufflez par la bouche, en recomptant jusqu’à 4.
    Attendez 4 secondes pour répéter ou arrêter l’exercice.

    Le carré correspond à la visualisation d’un carré ou d’un cube pendant la méditation pour rester concentré.

    1, 2, 3 et 4, respirez ! 

    Le Köpstopp

    Le Köpstopp spécifie le fait de ne rien acheter sur une période donnée (environ un mois), à l’exception de la nourriture. C’est une sorte de défi pour économiser de l’argent et aider à la préservation de la planète. Cette pratique apporterait un sentiment de liberté face à notre société consumériste. Pour certain, c’est même devenu une addiction. Cap ou pas cap?

    Le Plastbanta

    Cette expression se traduit par : « Détox plastique ». Tout est dit ! Cette cure aiderait à réduire notre consommation liée à ce matériau. Mais aussi à le remplacer par des matières naturelles comme le bois ou le bambou. On devient plus lucide quant à notre comportement d’achat.

    En Suède, la population est très soucieuse de l’environnement et donc consciente des dangers qu’engendre le plastique. Un petit rappel d’une de mes récentes lectures : 

    « …s’en servir, c’est approuver des procédés industriels toxiques ; on encourage le recours à des produits chimiques dangereux qui s’infiltrent dans le sol, la chaîne alimentaire et l’organisme ; on subventionne la fabrication de matériaux qui sont rarement recyclés (parfois même non recyclables) et ne se décomposeront jamais. Ces produits polluent nos océans… » Extrait du livre de : Béa Johnson, Zéro déchet 100 astuces pour alléger sa vie, New-York, J’ai Lu, « J’ai Lu Documents », p 35.

    D’un coup on comprend mieux pourquoi le plastique est devenu récemment l’ennemi public numéro 1.

    Nature sac à dos nuage paysage herbes


    Enfin, trouver le bonheur dans la simplicité c’est se sentir libre. On allège sa vie du « trop » qui n’est pas jugé utile. Et on l’adapte au « juste ce qu’il faut » pour vivre convenablement. Cependant n’allez pas croire que le suédois se restreint sans arrêt, il sait simplement adapter sa consommation à de réels besoins. Celui-ci sait profiter, seulement il n’abuse jamais. Il fait ce qu’il pense utile et ne perd pas son temps avec des frivolités.

    Dans une société de plus en plus stressée, on se laisse embringuer dans un rythme de vie effréné. Parfois on se sent dépassé, submergé et on aimerait appuyer sur pause et prendre le temps. Toutefois en changeant quelques habitudes on pourrait apprendre à décrocher et vivre l’instant présent. 

    La nature resterait l’éternelle source du bonheur. Dans ce pays scandinave, on semble l’avoir compris. La Suède fait partie des 10 pays les plus heureux du monde. 

     

    « La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle verse la poésie et la beauté à tous les êtres, à toutes les plantes, qu’on laisse s’y développer à souhait. Elle possède le secret du bonheur, et nul n’a su le lui ravir. »

    George Sand

    Alors êtes-vous prêt à mettre un peu de lagom dans votre vie?

    Pour mon article je me suis appuyée sur deux livres. Je vous les recommande vivement si vous souhaitez en savoir un peu plus.

    Linnea Dunne, « Le nouvel art de la simplicité à la suédoise », Hachette pratique, « Famille/ Santé », 2017, 160 pages.

    Anne Thoumieux, « Le livre du Lagom », Pocket, « Pocket Sante », 2019, 208 pages.